Cybermachin, histoire de mots

1-wallpaper-399304Comme d’habitude, petite réflexion libre d’un non spécialiste sur une thématique. Il est donc possible que j’use d’approximations malheureuses malgré toute ma prudence. A vous de voir.  A l’occasion des nombreux articles, débats et échanges liées aux révélations d’Edward Snowden et des documents qui ont fuité, il m’apparaît que beaucoup conversent, s’invectivent, parfois se réconcilient, autour de franches discussions publiques. Certains des interlocuteurs que j’ai eu l’occasion de lire au travers de leurs échanges numériques ne souffrent pourtant d’aucune illégitimité dans leurs domaines de prédilection, mais il m’apparaît évident que l’usage des mots utilisés ne font pas le même sens dans leurs façons de les employer, ce qui ne peut qu’engendrer incompréhensions et frustrations. La faute à qui ? La faute aux mots peut-être, et plus particulièrement à l’un d’entre eux : « cyber ». Petite introduction à son usage, non exhaustive et sans doute imparfaite.

Lire la suite →

Cartes biométriques, retour par le sud et les urnes

Vous souvenez-vous de l’histoire du «  fichier des gens honnêtes » ? Un rapide rappel pour ceux qui l’auraient déjà oublié. Il s’agit d’une proposition de loi de l’ancienne majorité qui a fait de nombreux et houleux aller-retour entre l’Assemblée nationale et le Sénat, pour finalement se voir partiellement censurée par le Conseil Constitutionnel. Tout le parcours législatif peut s’admirer sur le site de l’assemblée nationale (ou de Sénat). Sous couvert de lutte contre l’usurpation d’identité, il était question de créer un gigantesque fichier de données biométriques dans le cadre d’une carte nationale d’identité électronique. Cette carte, histoire d’anticiper un peu l’avenir et ne pas perdre son temps, prévoyait deux puces –l’une administrative pour les autorités, l’autre commerciale pour diverses facilités qui restaient à définir, le tout dans un gros fichier prévu d’être accessible par notion de « lien fort » aux autorités. [Mode ironique] Et pour ceux qui se hasarderaient à une douteuse analogie à « 1984 », le roman d’Orwell, méditons cette réflexion d’un élu « Cela n’a rien à voir avec Orwell ! L’informatique n’existait pas à l’époque ! ». En français dans le texte. [/Mode ironique].

Lire la suite →

Actes du colloque cyberdéfense au Sénat

colloque_cyberdefenseLe 16 mai 2013 s’est déroulé un colloque cyberdéfense au Sénat, intitulé  « Quelles perspectives après le Livre Blanc ? », en présence de personnalités politiques françaises, de chercheurs et de responsables, de personnalités étrangères et d’industriels. Il s’agissait de commenter les suites à envisager à la suite de la parution du Livre Blanc. Il précédait un colloque « Réseaux et cyberstratégie », un forum Atena « Cybermenaces, quels risques pour les entreprises ? », et un colloque à Rennes intitulé « Colloque Cybersécurité, un enjeu mondial, une priorité nationale, des réponses régionales ». Les actualités associées s’enchainent donc. Des internautes ont travaillé à la transcription de façon collaborative et anonyme, sans aucune recherche de notoriété ou de paternité du travail réalisé. Qu’ils en soient remerciés. Certes, des coquilles, des références approximatives, etc., peuvent subsister, mais cela a le mérite d’exister et doit permettre une étude des enjeux et des propos tenus, que des spécialistes soucieux des enjeux de droits des individus s’en emparent.

Lire la suite →

Les nouveaux oracles, l’avenir par les chiffres

J’aime l’idée des billets intemporels, à contre courant d’une actualité toujours plus débordante et rapide où les nouvelles d’aujourd’hui chassent celles d’hier et s’effacent presque déjà sur celles que l’on voit poindre pour demain. Autant la veille me semble passionnante, autant l’exploitation des informations d’hier me semble délaissée au profit de spécialistes. Se poser, réfléchir sur une notion, faire le point de ce qui se fait autour, et déborder du concept abordé ; cela me semble assez intéressant et digne d’être partagé. C’est dans cette optique que j’avais abordé Mark Lombardi dans un précédent billet.  Je vais ici dans celui-ci vous partager quelques lectures, notions et réflexions autour de la théorie des Jeux et ses applications. Comme d’habitude, je me permets d’aborder un sujet que je ne connais pas, ni de près ni de loin, et que seules quelques lectures et recherches en ligne me permettent d’aborder. C’est avec toute la prudence de l’amateur que j’envisagerai d’évoquer tout cela, et je vous prie de corriger les approximations.

Lire la suite →