Une catégorie Streisand ?

Streisand_EstateDu nom du célèbre effet Streisand, je viens d’ajouter cette rubrique pour y rapporter des billets ou des articles, ponctuellement, qui risqueraient de susciter des ennuis à leurs auteurs. L’idée étant ainsi de les leur éviter en leur permettant de retirer l’article qui pose souci, tout en s’assurant que celui-ci reste disponible en ligne de façon alternative. La méthode fonctionne bien si l’article en question est dupliqué un peu partout, empêchant ceux qui souhaitent en supprimer la visibilité de menacer toutes les sources visibles, étant trop nombreuses. J’avoue n’avoir jamais eu à pâtir d’une menace me demandant illégitimement -moralement j’entends- de retirer un contenu.

Car les menaces pour retirer un contenu se veulent toujours légitimes au nom du Droit, et seule une procédure allant à terme permet d’en mesurer la pertinence. Bien souvent, petits blogueurs et pauvres helpers de forums n’ont pas les moyens d’aller au terme d’une procédure pour justifier de leur bonne foi et bon droit. La menace juridique devenant suffisante à retirer un contenu, arme de dissuasion massive. C’est regrettable, mais il n’est pas toujours possible d’affronter des avocats spécialisés lorsqu’on a peu de moyens, de temps, de soutien.

J’avais écrit un billet à ce sujet il y a quelques temps, intitulé DTC – Judiciarisation des espaces d’entraide informatique, qui relatait la problématique CCM/Sebsauvage avec tuto4pc®. On aurait pu citer aussi celle qu’a suscitée Gibmedia®, prudemment évoquée dans un des vieux billets de la série Mécanique de la gratuité. Il y aurait beaucoup d’exemples à citer. Les auteurs français d’adware et PUP, Potentially unwanted programs (programme potentiellement indésirable) sont par exemple très friands de cette façon de procéder (courrier d’un cabinet spécialisé pour intimer de retirer un contenu qu’ils jugent diffamatoire ou préjudiciable), alors que le bon sens, l’expérience, les tests empiriques et démonstratifs de l’utilisateur ou de l’helper démontrent bien que le souci sur une machine vient très précisément d’un soft en particulier. C’est dans ce cadre là que j’ai l’intention d’utiliser cette rubrique.

Il existe de nombreuses façons de procéder pour collaborer à la diffusion d’un article délicat. Une très fonctionnelle et simple à mettre en œuvre est celle maintenue par Sebsauvage, le VroumVroumBlog, projet d’autoblog. Il en existe également une autre version, publiée par BohwaZ semble-t-il (pas retrouvé de lien). Vous trouverez les détails techniques ici chez Sebsauvage. Ainsi, juste en rajoutant les flux RSS des sites à dupliquer, tout se passe de façon automatique. Il y a également quelques échanges à ce sujet sur le seenthis de Bortzmeyer.

Le concept d’autoblog est une idée original de Mitsukarenai (aka Arkados), le webmaster de suumitsu.eu
La version initiale de VroumVroumBlog a été réalisée par un anonyme.
La version actuelle de VroumVroumBlog a été réalisée par moi-même, sebsauvage.

La Mare du Gof est ainsi dupliquée, en méthode Autoblog sur différents liens, et j’en remercie leurs auteurs. Il faudrait qu’un jour j’essaie de faire une liste exhaustive de ceux qui m’assurent de leur soutien en dupliquant ainsi le contenu ;)

Il y a aussi des méthodes alternatives, comme la sauvegarde d’une page avec divers outils, permettant d’en restituer le contenu. Je pense ainsi à l’extension ScrapBook sous Firefox, à laquelle Le Hollandais Volant m’a fait penser. C’est celle-ci que je vais utiliser dans cette rubrique, disposant de peu de ressources sur mon petit hébergement mutualisé. Bref, n’hésitez pas à participer à ce genre d’initiatives, dans le cas de thématiques dédiées aux PUP/adware comme ici, ou encore d’articles d’opinions ou d’informations, suivant votre sensibilité.

Encore une fois, il ne s’agit pas de dupliquer un contenu juridiquement déclaré illégal, mais de diffuser un élément suscitant une menace d’action juridique à l’encontre de son auteur, en raison de manœuvres procédurières dissuasives.

Publié par

Gof

Canard boiteux numérique ; juste intéressé, juste passionné.