Derrière un curseur qui clignote…

friendJ’avais eu l’occasion d’écrire dans un vieux billet cette mention : « Bien que la plupart d’entre nous ne nous connaissons pas physiquement (pour ceux que je côtoie ici et ailleurs sur les réseaux), nous ne devrions pas pour autant parler de relation virtuelle, mais plutôt de relation numérique. Mon empathie et mon souci du bien être des uns et des autres que j’ai rencontré et à qui je me suis attaché sont réels, tout autant que le sont sans aucun doute les vôtres. Tout cela n’a rien de virtuel. Numérique je veux bien, mais pas virtuel ». Rien n’est moins vrai. Continuer la lecture de Derrière un curseur qui clignote…