Cartes biométriques, retour par le sud et les urnes

Vous souvenez-vous de l’histoire du «  fichier des gens honnêtes » ? Un rapide rappel pour ceux qui l’auraient déjà oublié. Il s’agit d’une proposition de loi de l’ancienne majorité qui a fait de nombreux et houleux aller-retour entre l’Assemblée nationale et le Sénat, pour finalement se voir partiellement censurée par le Conseil Constitutionnel. Tout le parcours législatif peut s’admirer sur le site de l’assemblée nationale (ou de Sénat). Sous couvert de lutte contre l’usurpation d’identité, il était question de créer un gigantesque fichier de données biométriques dans le cadre d’une carte nationale d’identité électronique. Cette carte, histoire d’anticiper un peu l’avenir et ne pas perdre son temps, prévoyait deux puces –l’une administrative pour les autorités, l’autre commerciale pour diverses facilités qui restaient à définir, le tout dans un gros fichier prévu d’être accessible par notion de « lien fort » aux autorités. [Mode ironique] Et pour ceux qui se hasarderaient à une douteuse analogie à « 1984 », le roman d’Orwell, méditons cette réflexion d’un élu « Cela n’a rien à voir avec Orwell ! L’informatique n’existait pas à l’époque ! ». En français dans le texte. [/Mode ironique].

Continuer la lecture de Cartes biométriques, retour par le sud et les urnes